Vous êtes ici : Accueil > Accessoires vélo > Eclairage
Eclairage Même si on roule rarement de nuit en voyage, un éclairage vélo est très appréciable par mauvais temps. Un éclairage vélo doit être autonome et toujours disponible, on ne prévoit pas forcément de rouler de nuit ou dans des mauvaises conditions.

Montage d'une cosse pour éclairage vélo. zoom

Photo de Julien prise dans les Vosges. La visibilité est réduite même en pleine journée, par mauvais temps, et, sur route en tout cas, l'éclairage est presque indispensable.

Busch & Müller est une marque de référence dans le domaine de l'éclairage vélo, en particulier pour le choix important de matériel proposé, qui couvre à peu près tous les besoins. La marque travaille beaucoup avec les fabriquants de vélo, et une grande partie des randonneuses et vélos de ville sont équipés avec un éclairage Busch & Müller.

On peut distinguer deux principaux montages possibles pour l'éclairage, l'un avec dynamo sur flanc de pneu, l'autre avec moyeu-dynamo. Le premier montage est relativement peu onéreux, peut être complètement débrayé, et correspond bien à un usage occasionnel, il permet d'avoir un vélo équipé. Le montage avec moyeu-dynamo est plus confortable pour qui roule fréquemment de nuit et/ou par tout temps.

Le montage d'un éclairage autonome peut sembler complexe, sujet aux pannes et faux contacts... il est vrai que la présentation des lampes Busch & Müller n'aide pas le cyclo, les accessoires fournis pour le branchement sont en nombre limité (voire insuffisant), la mise en place d'une cosse sur un fil demande en principe un outil spécifique (pince à sertir) et la notice rentre peu dans le détail du montage. La présentation des lampes semblent plutôt pensée pour un professionnel ou un amateur averti.

Il est cependant possible de réaliser un montage simple et très fiable sans connaissances ni outils spécifiques, pour cela :

- prévoyez en plus de l'achat des lampes et de la dynamo une dizaine de cosses et tubes en plastique ainsi qu'un ou deux double-câbles de rechange et cinq ou six gaines. Même s'il vous reste du matériel après le montage, cela peut être utile si vous coupez un fil trop court, si vous endommagez un fil, ou même pour tester une lampe.

- utilisez toujours des fils doubles pour les connections, plutôt que d'utiliser un fil simple et de faire un retour par la masse (cadre du vélo), on évite de nombreux problèmes de faux contacts. Le fil avec le liseré blanc est celui de la masse.

Double-câble pour montage d'un éclairage de vélo. zoom

- faites un branchement de la dynamo au phare, puis du phare au feu arrière (le phare comporte pour cela 4 connecteurs), en laissant suffisamment de fil pour que le guidon puisse tourner à fond sans tendre les fils (pour ne pas tirer sur les cosses).

- passez les double-câbles dans les gaines. Celle-ci sont proposées par petites sections de 50 cm car une plus grande longueur rendrait difficile le passage du double-câble à l'intérieur. Il faut normalement une section de la dynamo-moyeu au phare puis deux à trois sections du phare au feu arrière. Ne pas oublier de passer les câbles dans les gaines avant de monter les cosses.

- les cosses peuvent être montées avec une petite pince normale (serrez fort), il faut serrer la gaine avec le premier U de la cosse et les filaments de cuivre avec le second U. Vérifiez en tirant sur le câble, s'il ne tient pas bien, recommencer avec une nouvelle cosse. Sur l'image ci-dessous, la cosse de gauche est serrée avec une pince normale, celle de droite avec une pince à sertir.

Montage d'une cosse pour éclairage de vélo. zoom

- utilisez les tubes en plastique pour étanchéifier les cosses. Il faut chauffer légèrement le tube avec un briquet pour qu'il prenne la forme de la cosse.

Tubes en plastique pour étanchéifier les cosses d'un éclairage de vélo. zoom

- utilisez des petits serflex en plastique noir (petits colliers de serrage que l'on trouve dans les magasins de bricolage) pour fixer le circuit au cadre du vélo.

Voilà, une fois le montage effectué, vous pourrez constater que les phares Busch & Müller éclairent effectivement très bien, en particulier les modèles à éclairage indirect (IQ), de sorte qu'il est possible d'éclairer suffisamment loin pour anticiper les obstacles à vitesse élevée, dans une descente par exemple.

L'éclairage est généralement mesuré de deux façons, soit en mesurant l'éclairement en lux à une certaine distance (généralement 10 m pour une lampe de vélo), soit en mesurant le flux lumineux de la lampe en lumens. Un lumen permet d'éclairer une surface de 1 m² avec une intensité de 1 lux. Un lux correspond approximativement à l'éclairement d'une nuit de pleine lune.


Montage avec dynamo sur flanc de pneu
Montage avec dynamo sur flanc de pneu
Montage avec moyeu-dynamo
Montage avec moyeu-dynamo
Eclairage à piles
Eclairage à piles
Eclairage à batterie
Eclairage à batterie
Roue à moyeu dynamo
Roue à moyeu dynamo