Vous êtes ici : Accueil >
Housse de transport vélo L'ensemble des housses proposées ci-dessous sont dimentionnées de façon à accueillir tout type de vélo, même de grande taille. Il est cependant nécessaire de démonter les porte-bagages, les garde-boues, les roues, les pédales et de tourner le guidon. Toutes les housses disposent de compartiments séparés pour les roues.

Les housses de vélo matelassées protègent mieux le vélo et facilite le portage (meilleure rigidité), mais elles sont encombrantes une fois pliées. A l'inverse, une housse non matelassée, légère et d'un petit volume plié, peut être rangée sur le porte-bagages arrière du vélo.

Une housse de transport pour vélo peut aussi être utilisée pour le transport d'une remorque enfant pliée. Pour certains modèles de remorque à bagages comme l'Extrawheel, il est possible de loger la remorque dans la même housse que le vélo.

Voyage en train

En France, pour les trains sans réservation (TER ou Corail), il est possible de transporter gratuitement un vélo si le train comprend un espace réservé aux vélos, dans la limite des places disponibles. Un logo signale en principe les trains acceptant les vélos... mais c'est bien souvent sur le quai que l'on se rend compte si le train est effectivement équipé ou non. Il est parfois possible de loger les vélos dans le fourgon postal, dans la mesure où le train en comprend un.

Pour les trains avec réservation (Téoz, Lunéa et TGV), le transport du vélo est payant (10 euros par correspondance), et doit faire l'objet d'une réservation en même temps que le billet. Cette réservation doit être faite au guichet, le site de la SNCF ainsi que les distributeurs de billet ne permettant pas d'effectuer ce type de réservation...

Si le train n'accepte pas les vélos, il reste possible de l'emporter dans une housse, il sera dès lors considéré comme un bagage à main, sans réservation ni supplément de prix. Une remorque à vélo pliée, si elle n'excède pas 120 x 90 x 60 cm est également considérée comme un bagage à main.

On trouve des informations plus détaillées sur le transport d'un vélo en train sur le site de la Fubicy.

Voyage en avion

Un vélo transporté en soute peut être soumis à rude épreuve, et doit être particulièrement bien protégé pour arriver entier. Une housse matelassée est recommandée, on veillera à ajouter en plus des plaques de cartons de chaque côté du vélo (pour améliorer la rigidité) et à particulièrement bien protéger les organes sensibles (pédalier, dérailleur arrière...) à l'aide d'emballage bulle.

Avant de projeter un voyage en avion, se renseigner sur le coût envionnemental de celui-ci, notamment en matière d'émissions de CO2, et si une alternative plus sobre peut être trouvée (autre mode de transport, partir moins loin...). On peut consulter l'article de Wikipedia sur les émissions en CO2 d'un trajet en avion, et calculer celles-ci en fonction de l'itinéraire. Carnets d'Aventures proposent également de très bons articles à ce propos dans le hors-série sur le voyage écologique.