Vous êtes ici : Accueil > Bivouac > Sac de couchage
Sac de couchage Un sac de couchage peut recevoir un garnissage en fibres synthétiques ou en duvet naturel. Malgré l'évolution des matériaux, le duvet reste toujours nettement plus isolant que les fibres synthétiques. Une once (soit 28,35 grammes) d'un duvet de bonne qualité a un pouvoir isolant deux à trois fois plus élevé qu'une once de fibres synthétiques (même les plus techniques). Cela est directement lié à la capacité du duvet à retenir un maximum d'air dans sa structure, l'air jouant le rôle d'isolant.

Sac de couchage pour la randonnée.

Pour donner un ordre d'idée, pour un poids d'un kilogramme, en synthétique, avec les fibres les plus techniques, on obtient un bon sac estival, soit un sac une saison (équivalent au Lite Line 200 de Cumulus). Avec un duvet de qualité, pour un poids identique, on trouve des sacs utilisables sur quatre saisons (comme le Panyam 600)... et le différence de compression est encore plus élevée que la différence de poids.

Sac de couchage pour la randonnée : mesure du Cuin d'un duvet naturel.Gonflant d'un duvet

Le pouvoir isolant d'un duvet se reconnait donc notamment à son gonflant. Celui-ci se mesure en Cuin ("cubic inch" ou pouce cube) par rapport au volume occupé par une once de duvet (soit 28,35 grammes). Sur la photo ci-contre, le gonflant du duvet est de 650 Cuin. Les meilleurs duvets atteignent 850 Cuin. On trouve également la mention FP à la place de Cuin, pour Fill Power (pouvoir gonflant).

Il existe cependant plusieurs normes pour mesurer le gonflant d'un duvet, et elles évoluent d'année en année. La norme la plus utilisée est la norme américaine IDFB, suivi de la norme européenne EN 12130. Ces normes définissent précisément comment la mesure doit être effectuée, et notamment comment le duvet doit être préparé avant la mesure, afin qu'il ait retrouvé son gonflant d'origine. La norme américaine IDFB est généralement considérée comme plus optimiste que la norme européenne, car le gonflant du duvet est mieux optimisé lors de sa préparation (via un procédé utilisant de la vapeur, la différence dans les résultats serait d'environ 10%).

Pour effectuer une mesure du gonflant d'un duvet, les fabricants doivent envoyer un échantillon dans un laboratoire spécialisé (par exemple l'IDFL pour la norme américaine IDFB). Le sac de couchage envoyé (ou l'échantillon de duvet) n'est pas forcément tiré au harsard dans la production, il peut s'agir d'un échantillon choisi pour le test. Les fabricants ne sont pas non plus tenus d'indiquer de quelle norme sont issus les chiffres donnés, ni même si un test a été réalisé, l'ensemble de la procédure repose sur le volontariat et la bonne foi des fabricants. Selon sa lettre d'information n°27, l'IDFL teste régulièrement des duvets de 900 Cuin, mais doute que cette qualité de duvet, extrêmement rare, soit effectivement retrouvée sur des produits fabriqués en série.

Composition duvet / plumettes

Un duvet n'est jamais pur, il contient toujours un pourcentage, plus ou moins élevé, de petites plumettes, imperceptibles au toucher. Le rapport entre duvet et plumettes s'expriment sous la forme 90/10 (par exemple), où le premier nombre correspond au pourcentage de duvet, et le second au pourcentage de plumettes. A noter que la norme américaine (USA 2000) est beaucoup plus stricte, un duvet 90/10 contient bien au minimum 90% de duvet, alors qu'avec la norme européenne (EN 12934), une tolérance permet à un duvet 90/10 de ne contenir que 80,95% de duvet au minimum. Selon le fabricant anglais Rab, le duvet étant un produit naturel, les proportions peuvent varier d'une année sur l'autre, et il est peu prudent pour un fabricant d'annoncer une proportion supérieure à 90/10 (en norme américaine).

Production du duvet

Deux oiseaux sont utilisés pour la production de duvet, la canard et l'oie, le duvet d'oie a souvent un meilleur gonflant que le canard (à l'exception du rarissime Eider à duvet) avec une fourchette généralement observée de 500 à 700 Cuin pour le canard et de 650 à 850 Cuin pour l'oie (en IDBF). Malgré cette différence de fourchette, c'est d'abord la qualité globale du duvet qui prime, un très bon duvet de canard dépasse sans problème en chaleur et en longévité un duvet d'oie moyen. D'autant plus qu'on trouve souvent des mélanges dans les duvets, et personne ne va découper son sac pour vérifier... la norme EN permet d'ailleurs à un "duvet d'oie" de contenir jusqu'à 30% de duvet de canard (et vice versa pour un "duvet de canard" qui peut contenir jusqu'à 30% duvet d'oie). Cette tolérance est ramenée à 10% dans la norme US.

Les oiseaux élevés dans des climats plutôt froids développent naturellement un meilleur duvet, on trouve notamment de très bons duvets de Scandinavie, de Grande-Bretagne, de Pologne, du Canada... Des duvets de qualité sont également produits en France. Le critère le plus important est l'âge de l'oiseau, il faut en effet du temps pour que la structure des flocons de duvet se développe correctement (sans quoi le duvet se tasse rapidement). Toute la chaine compte, comment le duvet est traité, transporté, stocké... La couleur du duvet n'a pas d'influence sur son pouvoir isolant (oie blanche ou grise).

Il faut également savoir qu'un sac de couchage n'est pas forcément cousu là où il est rempli, c'est même assez souvent le cas. Pour de nombreux sacs de couchage fabriqués en Europe, la couture des sacs est en fait délocalisée, et seul le remplissage est effectué dans le pays où le sac est "fabriqué". Ca ne pose pas forcément des problèmes de qualité, le remplissage est une opération délicate, et il est surtout important d'avoir une chaine courte entre le lieu de production du duvet et le lieu de remplissage, afin de garder le meilleur contrôle possible de la qualité du duvet. Dans les cas les plus absurdes, la couture et le remplissage du sac sont délocalisées, mais le duvet est européen, ce qui signifie que le duvet fait le trajet jusqu'en Asie (par exemple), pour revenir ensuite dans le sac de couchage...

Duvet et fibres synthétiques

Un autre avantage du duvet sur le synthétique est sa longévité. Un garnissage synthétique perd son gonflant en quelques années (les filaments synthétiques se cassent plus facilement à force d'être comprimés). Un bon sac de couchage en duvet est presque un achat à vie, le gonflant du duvet s'altère peu avec le temps. Si un sac de couchage en duvet a perdu son gonflant après un voyage, un lavage (et surtout un séchage) bien réalisé lui fait retrouver son gonflant d'origine (ou presque).

Le duvet donne aussi l'impression d'être plus respirant que le synthétique, même si ce facteur dépend aussi des tissus utilisés pour la fabrication du sac de couchage. S'il fait un peu trop chaud par rapport aux capacités du sac, on a plutôt "bien chaud" que "trop chaud", la fourchette d'utilisation du sac semble plus large, on a moins besoin de calculer l'ouverture de son sac pour avoir la chaleur nécessaire.

Le garnissage synthétique n'est tout de même pas dépourvu d'intérêt. Outre son coût plus faible (par rapport à un duvet de qualité), les fibres synthétiques sont hydrophobes, elles n'ont donc pas tendance à absorber l'humidité du dormeur pendant la nuit comme le duvet (qui lui est hydrophile). Le duvet doit être régulièrement exposé à l'air libre pour évacuer l'humidité absorbée. Un garnissage synthétique peut ainsi être indiqué pour voyager dans des régions pluvieuses.

Construction d'un sac de couchage

Un sac de couchage en duvet est toujours constitué d'un certain nombre de compartiments, qui permettent d'éviter la migration du duvet autour du sac. Chaque compartiment doit être rempli très précisément (au gramme près) en fonction de son volume et du gonflant du duvet, un remplissage trop faible risque de créer des ponts thermiques, tandis qu'un remplissage trop important empêche le duvet d'atteindre le maximum de son gonflant. Le remplissage peut aussi dépendre de l'emplacement du compartiment autour du sac de couchage, certains fabricants chargent davantage les compartiments situés au dessus du sac de couchage que ceux situés en dessous.

Les compartiments peuvent avoir différentes formes, la forme la plus simple est de séparer simplement les compartiments par une couture (contruction dite "stitched-through" ou "piquée à travers"), mais ces coutures constituent des ponts thermiques, on ne trouve donc cette construction que sur des sacs très légers. Sur des sacs plus chauds, les compartiments sont rectangulaires, il n'y a donc pas (ou peu) de ponts thermiques entre les compartiments (on parle de construction en H). Un "décalage de cloison" peut être appliqué par certains fabricants, censé améliorer la répartition du duvet, les compartiments ont ainsi une forme trapézoïdale.

Les sacs de couchages se différencient aussi sur certaines zones "sensibles", comme le footbox (pied du sac), l'isolation du zip, la collerette et la capuche. Le footbox doit former un arrondi suffisamment dimentionné et rigide pour ne pas que le sac appuie sur le bout des pieds, afin de ne pas créer de pont thermique.

Mesure des températures

Concernant les températures données, là encore des mesures en laboratoire sont possibles, via la norme EN 13537. Ces mesures sont effectuées avec des mannequins munis de capteurs, dans des conditions définies, et permettent de comparer globalement deux sacs de couchage. Mais là encore, c'est le fabricant qui prend l'initiative d'expédier un sac de couchage au laboratoire, le sac n'est donc pas forcément tiré au hasard dans la production, il peut s'agir d'un prototype. Attention aussi aux températures mises en avant par les fabricants, il s'agit souvent de la température limite, ou de la température extrême. Vu la variabilité des conditions de bivouac, il est prudent de se fier uniquement à la température de confort (à moins d'associer le sac à une doudoune). Prendre également en compte que les températures sont données pour des personnes vêtues de sous-vêtements thermiques.

Jumelage

Les sacs de couchage existent avec zip à gauche ou zip à droite. Pour un droitier, choisir de préférence un zip à gauche (on ouvre généralement le sac en croisant le bras). Le zip à gauche est à gauche quand on est dans le sac, sur le dos. Pour jumeler deux sacs, il faut un modèle gauche et un modèle droite, identiques, avec des zips à double-curseurs (s'ouvrent depuis le bas). Un double-curseur permet aussi d'aérer le bas du sac.

Entretien

Concernant l'entretien, un sac de couchage se lave à la main ou en machine, à 30°, avec une lessive spéciale. Le rinçage doit être abondant. Avec un duvet, le sèchage est très long, et il faut défaire régulièrement les boules de duvet qui se forment dans les compartiments. Le séchage peut être effectué soit au sèche-linge, à 30°, soit à l'air libre, par beau temps. Le séchage est beaucoup plus rapide avec un garnissage synthétique.

Pour une utilisation sur la durée, une doublure évite de trop salir le sac de couchage, surtout en été, lorsqu'on dort sans chaussettes ni sous-vêtements thermiques. Une doublure en soie ne pèse qu'une centaine de grammes et apporte une petite isolation supplémentaire, la soie ayant un bon rapport poids/chaleur. Pour une nuit estivale, une doublure en soie peut être suffisante, en gardant le sac de couchage au niveau des pieds si le temps fraichit pendant la nuit.

Les doublures en polaire, trop amples, sont peu efficaces contre le froid. Les fabricants indiquent parfois des températures records, mais si la polaire était si chaude, on ne s'embêterait pas à faire des sacs de couchage en duvet et des doudounes. Des sous-vêtements thermiques, conservant la chaleur près du corps, seront bien plus efficaces à poids égal.

Un sac de couchage ne doit jamais être stocké compressé pour une longue période, une housse de stockage de grande taille est généralement fournie (en plus du sac de compression).

Sac de couchage Cumulus Lite Line 200
Sac de couchage Cumulus Lite Line 200
Sac de couchage très léger pour usage estival, conception simplifiée pour gagner en poids, mais l'essentiel y est, coupe confortable, capuche réglable, zip long double-curseur, construction en H limitant les ponts thermiques.
189,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Lite Line 300
Sac de couchage Cumulus Lite Line 300
Sac de couchage deux saisons, similaire au modèle Lite Line 200, avec une charge en duvet plus importante et des compartiments en forme de trapèzes (cloisons inclinées).
209,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Lite Line 400
Sac de couchage Cumulus Lite Line 400
Sac de couchage trois saisons, on retrouve les caractéristiques des modèles 200 et 300, dont la construction trapézoïdale, avec une charge de duvet de 400 g.
229,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Panyam 450
Sac de couchage Cumulus Panyam 450
Sac de couchage trois saisons, plus orienté montagne que la série Lite Line, avec une plus grande largeur et une collerette réglable.
265,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Panyam 600
Sac de couchage Cumulus Panyam 600
Sac de couchage quatre saisons, similaire au modèle Panyam 450, mais avec une charge de duvet plus importante, qui lui confère un gonflant impressionnant.
305,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Teneqa 700
Sac de couchage Cumulus Teneqa 700
Sac de couchage 4 saisons, plus large que le Panyam 600 et mieux protégé contre les ponts thermiques, c'est le plus léger des sacs Cumulus dédiés aux conditions franchement hivernales.
334,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus X-Lite 200
Sac de couchage Cumulus X-Lite 200
Sac de couchage similaire au Lite Line 200, mais avec un tissu plus fin, sans zip et sans capuche. Le volume plié très réduit est bien adapté pour la randonnée ultra-légère à vélo.
189,00 € T.T.C.

 En stock. Expédition sous 24 heures.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus X-Lite 200 Zip
Sac de couchage Cumulus X-Lite 200 Zip
Sac de couchage identique au modèle X-Lite 200, mais avec un zip, ce qui permet de jumeler deux sacs. Le zip est plus fin que sur les sacs Lite Line, on peut pas jumeler un X-Lite et un Lite Line ensemble.
204,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Junior 250
Sac de couchage Cumulus Junior 250
Sac de couchage deux saisons pour enfant, plus court et surtout plus étroit qu'un sac pour adulte, utilisable pour enfants jusqu'à 1,40 m.
144,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Junior 350
Sac de couchage Cumulus Junior 350
Sac de couchage identique au modèle Junior 250, mais avec une duvet 850 Cuin (à la place de 700 Cuin) et un surremplissage de 100 g.
239,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de couchage Cumulus Rect 500
Sac de couchage Cumulus Rect 500
Sac de couchage rectangulaire, avec grand zip double curseur, peut être ainsi transformé en couette de 160 x 200 cm pour deux personnes.
219,00 € T.T.C.

mail  Info stock

Sac de couchage Cumulus Rect 700
Sac de couchage Cumulus Rect 700
Sac de couchage avec un garnissage plus important que le Rect 500, ce qui lui procure un beau gonflant, le sac devient utilisable sur 3 saisons.
249,00 € T.T.C.

mail  Info stock

Doublure en soie Rab
Doublure en soie Rab
Doublure en soie pour sac de couchage, très légère, facilement lavable, sèche rapidement, évite de salir le sac de couchage et augmente son isolation de 1 à 2°C.
44,00 € T.T.C.

Quantité :

Paire de chaussons Exped en duvet
Paire de chaussons Exped en duvet
Chaussons légers en duvet d'oie 840 Cuin, se portent dans le sac de couchage ou sous la tente, les chaussons ne sont pas renforcés en dessous.
54,00 € T.T.C.

Quantité :

Sursac Cumulus Bivi
Sursac Cumulus Bivi
Sursac minimaliste en Pertex Endurance ou Shield, tissu résistant à l'eau et respirant, protége le sac de couchage lorsqu'il est utilisé sans tente ou sous un tarp.
89,00 € T.T.C.

Quantité :

Sac de rangement Exped
Sac de rangement Exped
Sac de rangement en filet de grand volume, avec fermeture par cordon, permet de ranger un sac de couchage sans le compresser. Peut également servir de moustiquaire pour le visage pour les nuits sans tente.
11,00 € T.T.C.

 En stock. Expédition sous 24 heures.

Quantité :