Vous êtes ici : Accueil > Sacoche vélo
Sacoche vélo Les sacoches de vélo sont la méthode la plus couramment utilisée pour le transport du matériel en voyage. Les avantages sont nombreux, poids moindre qu'une remorque à vélo, plusieurs espaces de rangement qui permettent de retrouver plus facilement le matériel, pas de rallongement du convoi. L'inconvénient essentiel étant la nécessité de monter des porte-bagages, ce qui peut demander quelques adaptations sur certains vélos, et le fait que le vélo sera plus sollicité avec le poids supplémentaire, au niveau de la roue arrière surtout (qui supporte déjà le poids du cyclo).


L'équipement zoom


La plupart des cyclos partent avec des sacoches de vélo étanches, contrairement à ce qui se fait dans le domaine de la randonnée à pied par exemple, où les sacs à dos sont rarement complètement étanches. Les sacoches sont cependant plus exposées qu'un sac à dos avec les projections en provenance des roues du vélo. Les sacoches étanches sont bien appréciables au moment du bivouac, on peut les poser sans problème dans l'herbe mouillée, ou les laisser en dehors de la tente si l'abside est trop petite. Les sacoches non étanches ont cependant l'avantage de proposer plus de petits rangements, elles sont en effet cousues, les petites poches sont plus faciles à intégrer (contrairement aux sacoches étanches, dont les coutures sont soudées).

Le système de fixation est l'un des points essentiels d'une sacoche de vélo, il conditionne la solidarité des sacoches au porte-bagages, en particulier sur chemins et mauvaises routes. Un système de fixation de qualité se verrouille autour des tubes du porte-bagages, les sacoches ne peuvent se décrocher avec les secousses. Chez certains fabricants (Ortlieb notamment), les crochets se déverrouillent en tirant sur la poignée. Le système de fixation est généralement complété d'une dent de requin en bas des sacoches, il s'agit d'une patte qui passe derrière les tubes du porte-bagages, pour éviter le balancement des sacoches. Sa position (réglable) n'est pas toujours évidente à trouver pour que les sacoches soient faciles à monter. A noter que pour le montage, on commence toujours par mettre la dent de requin, et les crochets ensuite.

Concernant le volume des sacoches de vélo, un set de sacoches avants, arrières et guidon perment d'emporter environ 70 litres de matériel, sans compter l'espace disponible sur le plateau du porte-bagages (une trentaine de litres). Les sacoches arrières ont généralement un volume de 40 litres, les volumes donnés par les fabricants sont parfois un peu "optimistes", mais corrigés par nos soins le cas échéant. L'espace disponible sur le porte-bagages arrière n'est de toutes façons pas extensible, notamment pour laisser suffisamment de place pour le pédalage. Toutes les sacoches arrières proposées sur le site ont une forme biseautée, pour éviter que les talons du cyclo ne touchent les sacoches en pédalant.

Les sacoches de vélo avants sont généralement plus petites, environ 25 litres, afin se conserver une garde au sol suffisante. Les sacoches avants se montent en effet plus bas que les sacoches arrières, de façon à abaisser le centre de gravité du vélo (améliore sa stabilité). Ce plus petit volume est rarement gênant dans la mesure où l'on range en général le matériel le plus lourd à l'avant (alimentation, petit matériel, cartes...). Les sacoches arrières servent plutôt pour le matériel léger et volumineux (sacs de couchage, vêtements...). Les sacoches avants et arrières ont ainsi un poids comparable malgré la différence de volume, et le poids est mieux réparti sur le vélo. Avec un poids moyen de 5 kg par sacoche, on peut transporter environ 25 kg de matériel sur le vélo, en comptant le matériel présent sur le plateau du porte-bagages arrière. Il est possible de monter des sacoches avants à l'arrière du vélo lorsqu'un petit volume est suffisant, le système de fixation est identique, seul le volume varie.

L'utilisation de sacoches avants à l'arrière est bien adaptée pour un usage urbain, le volume d'une seule sacoche est suffisante pour loger un pc (dans une housse), des documents et une veste. Elle se porte facilement en bandoulière ou à la main, sans avoir l'impression de trimballer une valise. La seconde sacoche peut servir l'hiver, pour les vêtements volumineux, ou pour les courses, séparées des documents. Le fait d'avoir une seule sacoche ne déséquilibre pas le vélo.

Lorsque le montage de porte-bagages pose problème (vélo tout-suspendu, cadre en carbone...), il est possible de monter des sacoches directement sur le vélo, il existe des sacoches de selle volumineuses (voir notamment les sacoches Revelate Design), on peut compléter avec une ou plusieurs sacoches de cadre, une sacoche de guidon et un petit sac à dos. Le sac à dos doit être d'une contenance réduite (une dizaine de litres) et ne doit servir que pour du matériel très léger, car il devient rapidement désagréable à vélo. Une autre solution, qui permet de prendre un plus grand volume de matériel, est de monter les sacoches sur une remorque Extrawheel, une sorte de troisième roue équipée d'un porte-bagages, souvent utilisée avec un vélo de course ou un VTT. L'Extrawheel peut aussi servir à compléter le chargement déjà présent sur le vélo, lorsque le volume de bagages nécessaire est important (région désertique, conditions hivernales...).

Concernant les sacoches de guidon, à noter déjà qu'une sacoche de guidon est très pratique pour ranger le petit matériel utile en journée (on a rapidement tendance à la surcharger), c'est la sacoche que l'on emporte avec soit lorsqu'on laisse le vélo quelques minutes. En l'absence de support sous la sacoche, son volume est assez limité (environ 6 litres). Toutes les sacoches de guidon proposées sur le site se montent à l'aide d'un support unique (modèle Klick-Fix), il est ainsi possible d'intervertir deux sacoches en conservant le même support (le support reste monté sur le guidon en permanence).

A propos de la casse, l'essentiel des problèmes rencontrés sur les sacoches de vélo concernent le système de fixation, des pièces détachées sont disponibles sur le site pour chaque marque proposée. Le plus fréquent est de perdre la dent de requin, qui se dévisse parfois facilement. En cas de casse de rivets (les rivets servent à maintenir les parties en plastique au dos des sacoches), on peut les remplacer par une petite vis et un écrou. Un avantage des sacoches Ortlieb sur ce point est que les éléments en plastique au dos des sacoches sont montés à l'aide de vis et d'écrous (et non de rivets), ce qui facilite leur remplacement sur la route. Un éventuel trou peut être réparé au moyen d'un set de réparation. Les sacoches munies de zips sont un peu moins adaptées à des conditions difficiles, le sable notamment a tendance à s'incruster dans les zips et à accélérer leur usure.

> consultez également notre comparatif des sacoches de vélo.



Usage régulier
Usage régulier
Usage intensif
Usage intensif
Vélo sans porte-bagages
Vélo sans porte-bagages
Sacoche pour plateau de porte-bagages
Sacoche pour plateau de porte-bagages
Sac étanche
Sac étanche
Sacoche pour vélo couché
Sacoche pour vélo couché
Pièces détachées Cyclo-randonnée
Pièces détachées Cyclo-randonnée
Pièces détachées MSX
Pièces détachées MSX
Pièces détachées Vaude
Pièces détachées Vaude
Pièces détachées Ortlieb
Pièces détachées Ortlieb
Pièces détachées Carradice
Pièces détachées Carradice
Pièces détachées Crosso
Pièces détachées Crosso
Accessoires pour sacoche de vélo
Accessoires pour sacoche de vélo