Vous êtes ici : Accueil > Bivouac > Matelas
Matelas Le matelas joue un rôle important comme isolant par rapport au sol, par rapport au froid et à l'humidité. Un bon sac de couchage ne suffit pas, il s'écrase en effet sous le poids du dormeur, et son efficacité est très réduite.

Tentes de randonnée. zoom

Efficacité thermique

L'efficacité thermique d'un matelas s'exprime en valeur de R (pour résistance thermique). Un matelas en mousse aura généralement une valeur de R entre 1 et 2, ce qui convient pour des conditions estivales. Un matelas gonflable ou autogonflant pourra atteindre, selon l'épaisseur et l'isolant utilisé, des valeurs de R de 3 ou 4. Pour donner un ordre de grandeur (approximatif), on peut dire que la valeur de R correspond plus ou moins au nombre de saisons à laquelle le matelas est utilisable (R=1 pour l'été, R=3 pour un matelas trois saisons, etc.). Afin de s'y retrouver, certains fabricants, comme Exped, donne des températures de confort, comme pour un sac de couchage.

Matelas mousse

Un matelas mousse, la solution la moins technique, évite tout problème de crevaison ou d'usure. C'est la solution la plus polyvalente, on peut l'utiliser à l'extérieur de la tente, sur des cailloux, plantes épineuses, etc. S'il fait trop chaud dans la tente, on peut aller dormir à la belle étoile sans se poser de question. Un matelas mousse s'adapte aussi sans problème à une tente de forme non conventionnelle (tipi) ou aux tentes étroites au niveau des pieds (chambre en trapèze, comme sur la Cetus).

L'inconvénient des matelas mousses reste la faible isolation, avec une valeur de R entre 1 et 2, soit une utilisation sur une à deux saisons. Il existe des matelas mousses 3 saisons, comme l'Hypersleep chez Exped, mais le volume plié est conséquent. Cela reste possible à vélo vu l'espace sur le plateau du porte-bagages.

Matelas techniques

Les matelas techniques, c'est à dire gonflables ou autogonflants, sont beaucoup plus fragiles. Le risque de crevaison ne permet pas de les monter en dehors de la tente. Le principal problème provient de l'humidité, même si on ne gonfle pas le matelas à la bouche, les changements de température jour/nuit provoquent de la condensation à l'intérieur du matelas. Celle-ci s'évacue ensuite difficilement, vu que l'air circule peu.

L'un des problèmes posé par l'humidité est l'hydrolyse de l'enduction, le tissu n'est du coup plus étanche à l'air, il se dégonfle progressivement. Si on plonge le matelas dans l'eau, on peut observer une multitude de bulles minuscules sur toute la surface du matelas, mais pas de véritable crevaison. Exped utilise une enduction spéciale (TPU Polyether laminé) qui évite normalement ce phénomène.

Le second problème posé par l'humidité est la rupture des soudures (bullage), ce phénomène est surtout courant sur les matelas gonflables, où les cloisons sont séparées les unes des autres par des soudures internes. Sur les matelas autogonflants, le tissu est collé à la mousse sur toute la surface, un décollement est possible, mais moins probable.

Le matelas autogonflant est assez ancien, il a été inventé en 1972, il est proche du matelas mousse, sauf que celui-ci est entouré d'une envellope étanche. La mousse est aussi beaucoup plus compressible. Elle ne sert pas juste à donner sa forme au matelas, mais joue le rôle d'isolant.

L'isolation d'un matelas gonflable ressemble à celle d'un sac de couchage, sauf que l'isolant n'est pas écrasé cette fois, ce qui permet un très bon rapport poids/chaleur. Le premier matelas gonflable isolé est probablement le Downmat d'Exped, inventé en 2002. Il est conçu pour l'alpinimisme et isolé avec du duvet d'oie. La version avec isolation synthétique, moins chaude, arrive plus tard, en 2006.

Un inconvénient du matelas gonflable est son manque de stabilité, les mouvements du dormeur déplacent l'air d'un boudin à l'autre. De plus, en cas de crevaison, le dormeur se retrouve à même le sol. A l'inverse, la mousse du matelas autogonflant donne de la stabilité et de la fermeté au matelas. Elle permet aussi de toujours conserver une petite isolation en cas de crevaison au cours de la nuit.

Il existe des matelas gonflables sans isolant, mais leur efficacité en terme d'isolation est quasiment nulle (R proche de 0,5), ils sont aussi bruyants en général, ils donnent l'impression de résonner lorsqu'on bouge dessus.
Matelas mousse
Matelas mousse
Matelas autogonflant
Matelas autogonflant
Matelas gonflable
Matelas gonflable
Accessoires matelas
Accessoires matelas